Rue Saint-Amable

De Entre plaine et volcans
Révision de 9 septembre 2019 à 10:54 par Cvirlo (discussion | contributions) (La Rue Saint-Amable aujourd'hui)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Fontaine Rue Saint-Amable
Ceci est une ébauche d'article. Vous avez la possibilité de l'enrichir.

Historique

Amable, curé de Riom

Amable est né vers 400 et devient, à trente ans, le prêtre de Riom.

Au Vême siècle, l'Eglise choisissait comme prêtre un clerc originaire de la cité.

Dans la chapelle dédiée aux saints Gervais et Protais Amable dispense le service religieux. Il rapporte des relique de Rome et fait construire l'église Saint-Bénigne et 1e baptistère Saint-Jean autour desquels se forme peu à peu un petit bourg.

La chute de l'Empire romain est proche et Amable, par sa vie exemplaire, transmet le message évangélique annoncé par Jésus. Ses prédications s'accompagnent de miracles. Il chasse les démons, éteint le feu, guérit les morsures de serpents.

Le curé de Riom acquiert une grande notoriété.

Après sa mort en 475, par son intercession, ces bienfaits d'ordre surnaturel se perpétuent.

Son culte se développe et aboutit à la création de l'abbaye au XIème siècle. La crosse est un attribut honorifique car Amablene fut jamais Père abbé ni évêque.

Au XXIème siècle les Riomois continuent de fêter saint Amable, montrant ainsi leur attachement au saint Patron de leur ville.


La Rue Saint-Amable aujourd'hui

La Rue de l'Horloge hier