23 Avril 1940 : Différence entre versions

De Entre plaine et volcans
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{ébauche | Article}} »)
 
(20 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{ébauche | Article}}
 
{{ébauche | Article}}
 +
 +
*'''Dupes ou complices'''  ''Editorial d'[[Alexandre Varenne]] dans [[La Montagne (Quotidien régional)|La Montagne]] du jour'' - … " Un dernier reproche, et non le moins grave : vous ne voyez donc pas que vous faites bêtement le jeu de nos pires adversaires, de ceux qui n'ont cessé de dénoncer le communisme avec tant de fureur que pour couvrir des agissements non moins dangereux et peut-être plus coupables ? Car si la propagande de Moscou a pu détourner du devoir des gens du peuple, l'autre propagande, celle de Berlin, a aussi des ravages, mais dans d'autres milieux, dans les couches sociales plus élevées, chez ceux qui voyaient dans les régimes totalitaires une assurance contre la révolution. Ceux-là, qu'on nous avait promis de rechercher et de mettre hors d'état de nuire, en jusqu'à présent échappé aux investigations de la police. Or s'il est vrai qu'hier dans le journal de certains colonels bien connus on pouvait lire que « hitlériens » et « staliniens » devait être mis dans le même sac, il est encore plus vrai que dans le sac en question ont naguère mis jusqu'ici que les communistes. Pourquoi ? Parce que vos chefs les premiers, vous ensuite, vous avez fourni complaisamment à ces gens-là l'alibi dont ils avaient besoin. Si vous qui les couvrez, c'est vous qui contribuez en ce moment à leur donner la force pourrez utiliser un jour contre la démocratie. Ce jour-là, vous ne serez même plus la pour nous aider à la défendre, vous étant, par votre soumission aux ordres d'un gouvernement étranger allié lui-même un gouvernement ennemi, disqualifié à jamais aux yeux de l'immense majorité des Français. Ces vérités sont cruelles, je le sais. Je ne me laisserai pas de le dire". (LM)
 +
*[[Clermont-Ferrand]] : '''Faculté de théologie de Strasbourg''' – '''''Cours public''''' - Mercredi 26 avril, à 16 heures, dans l'amphithéâtre de la faculté des lettres, pour publique de Monsieur Vincent sur les origines de l'islam. 18e leçon : « ''La religion du Coran''». (LM)
 +
*[[Chamalières]] : '''Amicale des mutilés et anciens combattants''' – '''''Obsèques''''' – Nous apprenons le décès de notre camarade  '''Marius Bourrasset''' demeurant 1 rue du Pré-l'Abbé. Le bureau de l'amicale adresse un pressant appel à tous ses adhérents, pour bien vouloir assister aux obsèques de notre regretté camarade, qui auront lieu demain mercredi 24 avril. Pour l'heure, sera portée à la vie de décès sur la presse locale. Rendez-vous à la maison mortuaire,1 [[Rue du Pré l'Abbé]], auprès des drapeaux des associations d'anciens combattants. Le secrétaire : '''G. Capus'''
 +
*[[Riom]] : – '''René Bonnet inculpé d'attentat à la pudeur est acquitté''' – La 2e session des '''Assises du Puy-de-Dôme''', c'est ouvert à Riom, le 23 avril, à 13h30 sous la présidence de '''Monsieur le conseiller Chazal''', assisté de '''Monsieur le conseiller Martin''' et de '''Monsieur Bel''', juge au tribunal civil. La première affaire appelée est un crime d'attentat à la pudeur sans violence, commis sur une enfant de 10 ans. L'accusé, '''René Louis Bonnet''', âgé de 35 ans, est né à Clermont-Ferrand le 27 février 1905. Les faits qui lui sont reprochés remontent courant avril 1928, il avait alors 23 ans seulement. Jugé par contumace, Bonnet, qui s'était réfugiée à Alger, où il travaillait comme ajusteur-mécanicien, n'était arrêté que le 14 mars 1940, alors qu'il était mobilisé comme quartier-maître mécanicien. C'est sous son uniforme de marin qu'il comparait donc devant les jurés. '''Monsieur l'Avocat général Roux''' est au siège de l'accusation, '''Maître Robin''' du '''[[Barreau de Clermont-Ferrand]]''', assure la défense de l'accusé en raison de la nature spéciale des faits, les débats ont lieu à huis clos. Le jury ayant répondu négativement à la seule question posée, c'est un verdict d'acquittement qui est prononcé en faveur de René Bonnet.
 +
*[[Allier]] : '''La main-d'œuvre agricole''' – Monsieur [https://fr.wikipedia.org/wiki/Marx_Dormoy '''Max Dormoy'''], sénateur a reçu de Monsieur le '''général de division d'Humières''', commandant de la 13e région, la lettre suivante : « Monsieur le ministre, j'ai l'honneur de vous accuser réception de votre lettre du 19 mars 1940, par laquelle vous avez bien voulu attirer mon attention sur la situation difficile des communes rurales causées par la pénurie de main-d'œuvre, le manque de bras et la mobilisation d'un certain nombre de secrétaires de mairie. Cette situation ne va pas échappé. J'ai pu déjà, à plusieurs reprises, faire remettre des militaires à la disposition de la boulangerie, et je m'efforce, chaque fois que je puis d'apporter une aide aux autorités civiles, dans l'intérêt général. Vous pouvez être assurés que je continuerai à le faire dans toute la mesure compatible avec les nécessités de la Défense nationale. (LM)
 +
*[[Bellenaves]] : '''Jours de restriction''' – Un arrêté préfectoral survenu en exécution du 29 février 1940 avait autorisé le report au lundi des restrictions devant être observé le mercredi, qui se trouvait être le jour du marché dans cette localité. Les dispositions toutes récentes du décret du 1er avril approchant celle des articles quatre et cinq du 29 février précédent, il s'ensuit que celle de l'arrêté préfectoral qui avait accordé une dérogation pour la commune de Bellenaves sont devenus caduques. Les jours les jours d'interdiction de la vente de la consommation de la pâtisserie, confiserie, biscuiterie, des chocolats autres que ceux que qualité courante reste donc fixée pour le moment au lundi, mardi et mercredi de chaque semaine. (LM)
 +
*[[Saligny-sur-Roudon]] : actes de vandalisme – dans la nuit de dimanche à lundi, Monsieur '''Henri Cantat''', de [[Monétay-sur-Loire]], ayant laissé sa voiture automobile en stationnement dans la rue principale, se préparait à reconduire des soldats permissionnaires à la gare. À [[Dompierre-sur-Besbre|Dompierre]], eut la désagréable surprise à son retour de constater qu'il avait appelé de coupé. (LM)
 +
*[[Aurillac]] : '''Lycée Émile Duclaux – Représentation théâtrale''' – Les élèves du [[Lycée Émile Duclaux (Aurillac)|'''Lycée Émile Duclaux''']] ont eu à cœur d'apporter leur aide aux œuvres de guerre trois représentations auront lieu au théâtre municipal, les mercredis, samedis, dimanches, 24,27 et 28 avril en soirée, à partir de 20h30. (LM)
 +
*[[Aurillac]] : '''Pour les combattants et mobilisés''' – Le '''Comité de secours aux combattants et mobilisés d'Aurillac''' organise, les 24 et 25 avril, en matinée et soirée, au [[Rex (Aurillac)|'''Rex''']], une grande représentation cinématographique au profit de la caisse de secours, avec de beaux films : « '''''2e bureau contre Kommandantur''''' » et « '''''Compagnons d'infortune''''' ». (LM)
 +
*[[Aurillac]] : Un compatriote à l'honneur – le prix musical de la '''Fondation Lasserre''' a été attribué 1939 à Monsieur '''Canteloube'''. On sait quelle place l'Auvergne occupe dans l'œuvre musicale de notre compatriote dont cette haute distinction consacre le talent. (LM)
 +
*[[Lempdes]] : '''Naissance''' – Nous avons appris avec plaisir la naissance survenue à Lempdes, le mercredi 17 avril, d'un superbe garçon prénommé '''Jean–André''' aux époux '''Farreyre'''-'''Promeyrat''', propriétaires-cultivateurs au hameau de Tourette, près de Lempdes. (LM)
 +
*[[Lempdes]] : '''Interdiction des bals publics''' – Monsieur '''Brandon''', maire de Lempdes, par décision en date du 17 avril 1940 a pris l'arrêté suivant : Article 1er – Les bals publics sont formellement interdits dans la commune. (LM)
 +
*'''Ce que la femme doit savoir : la cuisine économique''' – '''''Epaule de moutons aux pommes de terre''''' – Dans un plat à gratin, mettez une épaule de moutons désossée et ficelée, arrosez d'excellent saindoux, faites prendre couleur au four chaud. Dans une cuillerée de saindoux, faites revenir quatre oignons émincés et 1 kg de pommes sterling coupées en morceaux. Verser sur l'épaule un verre d'eau chaude, mettez autour les pommes de terre les oignons et leur jus, saler et poivrer hisser la cuisson au four en arrosant souvent. Pour servir, saupoudrez les pommes de terre de persil finement haché.(LM)
 +
*'''Rugby''' : '''Un grand match de clôture''' – Pour terminer sa saison à [[Clermont-Ferrand|Clermont]], l''''[[A.S.M (Clermont-Ferrand)|A.S.M]]''' organisera dimanche prochain, 28 avril au stade de l'[[Avenue de la République - Clermont-Ferrand|Avenue de la République]], un grand match de clôture qui opposera son équipe 1 à l'équipe correspondante du Club Athlétique Béglais. En lever de rideau, les jeunes Vichyssois rencontreront les minimes montferrandais.
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
[[Catégorie:LM]]

Version du 23 mai 2020 à 20:48

Ceci est une ébauche d'article. Vous avez la possibilité de l'enrichir.
  • Dupes ou complices Editorial d'Alexandre Varenne dans La Montagne du jour - … " Un dernier reproche, et non le moins grave : vous ne voyez donc pas que vous faites bêtement le jeu de nos pires adversaires, de ceux qui n'ont cessé de dénoncer le communisme avec tant de fureur que pour couvrir des agissements non moins dangereux et peut-être plus coupables ? Car si la propagande de Moscou a pu détourner du devoir des gens du peuple, l'autre propagande, celle de Berlin, a aussi des ravages, mais dans d'autres milieux, dans les couches sociales plus élevées, chez ceux qui voyaient dans les régimes totalitaires une assurance contre la révolution. Ceux-là, qu'on nous avait promis de rechercher et de mettre hors d'état de nuire, en jusqu'à présent échappé aux investigations de la police. Or s'il est vrai qu'hier dans le journal de certains colonels bien connus on pouvait lire que « hitlériens » et « staliniens » devait être mis dans le même sac, il est encore plus vrai que dans le sac en question ont naguère mis jusqu'ici que les communistes. Pourquoi ? Parce que vos chefs les premiers, vous ensuite, vous avez fourni complaisamment à ces gens-là l'alibi dont ils avaient besoin. Si vous qui les couvrez, c'est vous qui contribuez en ce moment à leur donner la force pourrez utiliser un jour contre la démocratie. Ce jour-là, vous ne serez même plus la pour nous aider à la défendre, vous étant, par votre soumission aux ordres d'un gouvernement étranger allié lui-même un gouvernement ennemi, disqualifié à jamais aux yeux de l'immense majorité des Français. Ces vérités sont cruelles, je le sais. Je ne me laisserai pas de le dire". (LM)
  • Clermont-Ferrand : Faculté de théologie de StrasbourgCours public - Mercredi 26 avril, à 16 heures, dans l'amphithéâtre de la faculté des lettres, pour publique de Monsieur Vincent sur les origines de l'islam. 18e leçon : « La religion du Coran». (LM)
  • Chamalières : Amicale des mutilés et anciens combattantsObsèques – Nous apprenons le décès de notre camarade Marius Bourrasset demeurant 1 rue du Pré-l'Abbé. Le bureau de l'amicale adresse un pressant appel à tous ses adhérents, pour bien vouloir assister aux obsèques de notre regretté camarade, qui auront lieu demain mercredi 24 avril. Pour l'heure, sera portée à la vie de décès sur la presse locale. Rendez-vous à la maison mortuaire,1 Rue du Pré l'Abbé, auprès des drapeaux des associations d'anciens combattants. Le secrétaire : G. Capus
  • Riom : – René Bonnet inculpé d'attentat à la pudeur est acquitté – La 2e session des Assises du Puy-de-Dôme, c'est ouvert à Riom, le 23 avril, à 13h30 sous la présidence de Monsieur le conseiller Chazal, assisté de Monsieur le conseiller Martin et de Monsieur Bel, juge au tribunal civil. La première affaire appelée est un crime d'attentat à la pudeur sans violence, commis sur une enfant de 10 ans. L'accusé, René Louis Bonnet, âgé de 35 ans, est né à Clermont-Ferrand le 27 février 1905. Les faits qui lui sont reprochés remontent courant avril 1928, il avait alors 23 ans seulement. Jugé par contumace, Bonnet, qui s'était réfugiée à Alger, où il travaillait comme ajusteur-mécanicien, n'était arrêté que le 14 mars 1940, alors qu'il était mobilisé comme quartier-maître mécanicien. C'est sous son uniforme de marin qu'il comparait donc devant les jurés. Monsieur l'Avocat général Roux est au siège de l'accusation, Maître Robin du Barreau de Clermont-Ferrand, assure la défense de l'accusé en raison de la nature spéciale des faits, les débats ont lieu à huis clos. Le jury ayant répondu négativement à la seule question posée, c'est un verdict d'acquittement qui est prononcé en faveur de René Bonnet.
  • Allier : La main-d'œuvre agricole – Monsieur Max Dormoy, sénateur a reçu de Monsieur le général de division d'Humières, commandant de la 13e région, la lettre suivante : « Monsieur le ministre, j'ai l'honneur de vous accuser réception de votre lettre du 19 mars 1940, par laquelle vous avez bien voulu attirer mon attention sur la situation difficile des communes rurales causées par la pénurie de main-d'œuvre, le manque de bras et la mobilisation d'un certain nombre de secrétaires de mairie. Cette situation ne va pas échappé. J'ai pu déjà, à plusieurs reprises, faire remettre des militaires à la disposition de la boulangerie, et je m'efforce, chaque fois que je puis d'apporter une aide aux autorités civiles, dans l'intérêt général. Vous pouvez être assurés que je continuerai à le faire dans toute la mesure compatible avec les nécessités de la Défense nationale. (LM)
  • Bellenaves : Jours de restriction – Un arrêté préfectoral survenu en exécution du 29 février 1940 avait autorisé le report au lundi des restrictions devant être observé le mercredi, qui se trouvait être le jour du marché dans cette localité. Les dispositions toutes récentes du décret du 1er avril approchant celle des articles quatre et cinq du 29 février précédent, il s'ensuit que celle de l'arrêté préfectoral qui avait accordé une dérogation pour la commune de Bellenaves sont devenus caduques. Les jours les jours d'interdiction de la vente de la consommation de la pâtisserie, confiserie, biscuiterie, des chocolats autres que ceux que qualité courante reste donc fixée pour le moment au lundi, mardi et mercredi de chaque semaine. (LM)
  • Saligny-sur-Roudon : actes de vandalisme – dans la nuit de dimanche à lundi, Monsieur Henri Cantat, de Monétay-sur-Loire, ayant laissé sa voiture automobile en stationnement dans la rue principale, se préparait à reconduire des soldats permissionnaires à la gare. À Dompierre, eut la désagréable surprise à son retour de constater qu'il avait appelé de coupé. (LM)
  • Aurillac : Lycée Émile Duclaux – Représentation théâtrale – Les élèves du Lycée Émile Duclaux ont eu à cœur d'apporter leur aide aux œuvres de guerre trois représentations auront lieu au théâtre municipal, les mercredis, samedis, dimanches, 24,27 et 28 avril en soirée, à partir de 20h30. (LM)
  • Aurillac : Pour les combattants et mobilisés – Le Comité de secours aux combattants et mobilisés d'Aurillac organise, les 24 et 25 avril, en matinée et soirée, au Rex, une grande représentation cinématographique au profit de la caisse de secours, avec de beaux films : « 2e bureau contre Kommandantur » et « Compagnons d'infortune ». (LM)
  • Aurillac : Un compatriote à l'honneur – le prix musical de la Fondation Lasserre a été attribué 1939 à Monsieur Canteloube. On sait quelle place l'Auvergne occupe dans l'œuvre musicale de notre compatriote dont cette haute distinction consacre le talent. (LM)
  • Lempdes : Naissance – Nous avons appris avec plaisir la naissance survenue à Lempdes, le mercredi 17 avril, d'un superbe garçon prénommé Jean–André aux époux Farreyre-Promeyrat, propriétaires-cultivateurs au hameau de Tourette, près de Lempdes. (LM)
  • Lempdes : Interdiction des bals publics – Monsieur Brandon, maire de Lempdes, par décision en date du 17 avril 1940 a pris l'arrêté suivant : Article 1er – Les bals publics sont formellement interdits dans la commune. (LM)
  • Ce que la femme doit savoir : la cuisine économiqueEpaule de moutons aux pommes de terre – Dans un plat à gratin, mettez une épaule de moutons désossée et ficelée, arrosez d'excellent saindoux, faites prendre couleur au four chaud. Dans une cuillerée de saindoux, faites revenir quatre oignons émincés et 1 kg de pommes sterling coupées en morceaux. Verser sur l'épaule un verre d'eau chaude, mettez autour les pommes de terre les oignons et leur jus, saler et poivrer hisser la cuisson au four en arrosant souvent. Pour servir, saupoudrez les pommes de terre de persil finement haché.(LM)
  • Rugby : Un grand match de clôture – Pour terminer sa saison à Clermont, l'A.S.M organisera dimanche prochain, 28 avril au stade de l'Avenue de la République, un grand match de clôture qui opposera son équipe 1 à l'équipe correspondante du Club Athlétique Béglais. En lever de rideau, les jeunes Vichyssois rencontreront les minimes montferrandais.